Vivre Ensemble

 

 

La qualité de vie dans un immeuble dépend à la fois de sa tenue et du confort du logement, mais également des relations entre voisins.

 

Dans ce domaine, il faut s’en remettre à la bonne volonté de tous les occupants.

 

En cas de problème sérieux, il convient de tenter de trouver une solution à l’amiable avant, le cas échéant, de recourir aux tribunaux.

Le syndic n’a pas vocation à régler les troubles de voisinage.

 

LES BRUITS

 

Première cause de nuisance, le bruit peut facilement empoisonner la vie des occupants.

Les bruits sont non seulement gênants la nuit, mais aussi la journée  pour certaines personnes (souffrantes ou travaillant la nuit).

 

Les sources de bruit sont nombreuses :

-   Radio, télévision, chaîne stéréo, utilisées avec un volume excessif (les casques sont très pratiques, peu chers et d’une indéniable qualité acoustique).

-  Travaux faisant appel à des marteaux, perceuses etc…

-  Claquements de portes, de talons ou de volets mal fermés. Pensez aux tapis qui atténuent  les bruits de pas.

-  Animaux laissés seuls pendant de longues périodes.

Si vous êtes indisposé par un bruit persistant (ascenseur, chaufferie, …) vous pouvez aborder la question avec le syndic ou le conseil syndical pour trouver une solution.

Pour les troubles de jouissance dûs au voisinage, vous seul pouvez intervenir.

 

 

ORDURES ET ODEURS

 

Les odeurs peuvent également causer une nuisance non négligeable. Pour les tribunaux, c’est la persistance tout autant que le caractère nauséabond des odeurs qui importent. Les odeurs de cuisine peuvent parfois occasionner une gêne. Si cela se produit trop souvent, n’hésitez pas à en parler à votre voisin… et à l’inviter à dîner.

Chaque immeuble possède obligatoirement un lieu pour la remise des poubelles, qui se doit d’être facilement accessible.

Il est rarement prévu au contrat du personnel chargé de l’entretien de la résidence de sortir les ordures extra ménagères.

Il est donc du ressort de chacun de sortir ses objets qui encombrent les parties communes le jour du ramassage par les services communaux.

Le non respect de ces règles simples entraîne le déplacement d’une Société et par voie de conséquence, l’augmentation des charges

Veillez à ne pas obstruer les conduits d’évacuation des ordures par des objets trop volumineux.

Veillez également à ne pas souiller les gaines de vide-ordures en jetant des déchets  non emballés ou dans des sacs mal fermés – vous contribuerez ainsi à éviter la prolifération des blattes et autres parasites.

VENTILATION DE L’APPARTEMENT

L’air doit être renouvelé dans les appartements.

La simple respiration d’un être humain peut déposer dans un lieu fermé suffisamment d’humidité sur un mur pour laisser croire à une infiltration de façade.

Ce phénomène de condensation peut provoquer des maladies respiratoires.

L’appartement doit être aéré et les bouches de ventilation des fenêtres régulièrement nettoyées.

En outre, certaines résidences sont équipées de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Il est recommandé de ne pas condamner les bouches de ventilation situées dans les cuisines et salles d’eau, même si celles-ci sont bruyantes, pour ne pas créer de dépression dans le reste de l’immeuble dont le débit d’aspiration est préréglé.

 

ANIMAUX

 

Vous avez le droit d’avoir chez vous un animal de compagnie. Cette liberté totale est cependant limitée par l’obligation de ne pas troubler le confort et la quiétude des voisins …

 

 

L’ENTRETIEN DE L’APPARTEMENT

 

L’entretien de votre logement est le meilleur gage d’une bonne qualité de vie, mais aussi de la valorisation de votre patrimoine, en cas de vente. Il répond également, sur certains points, à des obligations légales  et vous permet, parfois, de faire des économies.

Nous vous conseillons de soigner particulièrement les points suivants :

-   Les installations de plomberie.

Canalisations et robinets d’eau : attention aux joints usés ou entartrés qui laissent passer un goutte à goutte  ou un filet d’eau, (ces «petites fuites » peuvent déverser à l’égout jusqu’à 200 m3 d’eau potable par an, qui se retrouveront dans les charges).

-   Les joints de faïence

La plupart des dégâts des eaux sont causés par le mauvais entretien des joints de faïence posé sur les murs de salles de bains et de douches.

Les joints de silicone qui entourent les baignoires et bacs de douche doivent être vérifiés régulièrement.

 

-    Robinets et tuyaux de gaz.

L’usage de certains tuyaux souples et de colliers est interdit (renseignez-vous auprès de GDF ou d’un professionnel).

-   Installations de chauffages individuels ou de production d’eau chaude à gaz.

Veillez à souscrire un contrat d’entretien ou à les faire réviser au moins une fois par an.

Conservez-en précieusement les justificatifs car, en cas d’incendie, la compagnie d’assurance, voire la police, peuvent être amenées à vous les demander.

-  Les installations électriques : prises de courant et tableaux de protection (les fusibles à broches sont souvent dangereux).

-   Les ouvertures (portes et fenêtres) doivent être graissées pour éviter la rouille et les bruits de grincement. Les menuiseries extérieures, si elles apparaissent au Règlement de Copropriété comme étant parties privatives, doivent être régulièrement repeintes pour  éviter une détérioration prématurée, surtout si elles sont exposées au sud ou à l’Ouest.

-   Les parties extérieures dont le copropriétaire à l’usage exclusif (terrasse, balcon, jardin…) doivent être entretenues.

Veillez au bon écoulement de l’eau sur vos balcons et terrasses.

La rétention d’eau causée par l’accumulation de feuilles dans les évacuations  participe à la dégradation de la peinture des sous-faces de balcon.

 

 

Attention, le choix des peintures extérieures des fenêtres, la couleur et la forme des persiennes, des stores, voire l’installation des jardinières en façade, relèvent d’une décision de l’assemblée générale.

© 2014 par le Cabinet GSI

NOUS SUIVRE:

  • w-facebook
  • Twitter Clean